À VENIR – FORMATION SUR LES TYPES GLANDULAIRES EN LIGNE

Après plusieurs demandes, le programme sur les types glandulaires se donnera enfin en ligne! Vous aurez accès à la formation + rencontre téléphonique dans le confort de votre foyer!

Le but d’équilibrer son corps selon les types glandulaires est :

– d’apprendre à reconnaître son métabolisme en identifiant sa glande dominante;
– de perdre et maintenir un poids santé en fonction de son profil;
– de comprendre l’importance d’une saine alimentation plutôt que de mettre l’accent sur les calories et les produits diètes;
– d’établir un programme personnalisé pour régénérer le corps tout en perdant du poids ou en améliorant sa silhouette, son énergie et ses émotions.

Profils des 4 types glandulaires
Emplacement des glandes dominantes – Crédit : Une fille de Web

Contenu du programme en ligne – infos supplémentaires à venir

  • Explications des types glandulaires et son histoire
  • Principe de base du programme des 4 types
  • Explication d’un plan sommaire avec lequel vous partirez
  • Les caractéristiques des types glandulaires : forme de corps,
    énergie, goût alimentaire et profil psychologique
  • Émotions et sabotage, comment y faire face
  • Questionnaire pour vous aider à vous identifier
  • Identifier son propre type glandulaire
  • Les exercices selon votre type glandulaire
  • Herbes et tisane selon le type glandulaire
Exemple de tisane de thym - équilibrer métabolisme d'un type glandulaire
  • Conseils pour mieux intégrer le plan de remise en forme : comment perdre du poids avec les types glandulaires
  • Les 5 aliments à surveiller pour rétablir l’équilibre glandulaire
  • Autres conseils alimentaires
  • Comment aider son corps à se nettoyer et se régénérer
  • Choisir sa cure selon son type glandulaire
  • Idées de collation
  • Importance de se brosser sa peau
  • Conseils alimentaires

RÉSERVEZ VOTRE PLACE POUR LA PREMIÈRE COHORTE EN LIGNE!

CONTACTEZ ISABELLE LANGLOIS pour plus d’infos
514-466-9637 – isalanaturo@gmail.com
Soyez les premiers à être informés!

Le foie – Notre contrôleur personnel

foie-512x320

Il y a un organe qu’on oublie souvent dans le maintien de notre santé. Situé tout juste sous la cage thoracique et le diaphragme sur le côté droit, le foie peut peser jusqu’à 1,5 kg chez un adulte.

Cet organe, faisant parti du système digestif, a de nombreuses fonctions. On pourrait le comparer à un contrôleur. Il vérifie le sang que l’intestin lui envoie en repérant et neutralisant les toxines et toutes autres substances nocives pour le corps. Notons ici que ces substances peuvent évidemment se trouver dans notre nourriture, mais aussi dans l’air, dans les boissons, dans les cosmétiques, etc. Le foie a conséquemment un grand rôle dans le système immunitaire. Non seulement, il se débarrasse de ce qui est mauvais, mais il assure aussi l’absorption des nutriments, vitamines et minéraux.

Sans savoir qu’ils sont les symptômes d’un mauvais fonctionnement du foie, plusieurs malaises seraient des signes à prendre en compte pour s’occuper plus attentivement de cet organe. Nommons donc ici les nausées, les vomissements, le cholestérol, les allergies, la constipation, le diabète, l’hyperactivité, l’hypoglycémie, l’insomnie et même la dépression.

Parlons un instant de la bile sécrétée par le foie. Celle-ci sert à rendre plus digestes les gras que l’on mange. Il arrive, suite à une trop grande absorption de toxines, que la bile devienne elle-même toxique. C’est à ce moment que l’intestin fait marche arrière et que les vomissements surviennent.

Enfin, voici quelques conseils pour favoriser le bon fonctionnement du foie. L’alimentation est certainement la voie la plus facile : les légumes verts sont à prioriser, autant que les betteraves, le jus de cerises noires et le jus de citron. Cet organe, tout comme l’estomac, préfère l’eau tiède ou chaude à l’eau froide. Enfin, il mieux de consommer des gras crus. Finalement, certaines herbes, étant pris en tisane ou en comprimés peuvent aussi faire effet comme le trèfle rouge, le pissenlit et le chardon marie.

 

 

Source :
Conférence de Steven Horne, 2004-2007. Traduction de Lise Harbeck
http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/liver/anatomy-and-physiology/?region=qc

Le gluten – Démêler le vrai du faux

 

Le gluten

Tout d’abord, il est important de comprendre qu’est-ce que le gluten : c’est une substance composée de protéines, d’acides gras et de sucres qui permet à la pâte à pain de gonfler. Le gluten n’est pas nouveau, il date en fait de la nuit des temps. La différence avec aujourd’hui est qu’à la suite de plusieurs transformations et modifications dans le but d’augmenter la production, la concentration de gluten dans les graines a nettement augmenté. Se retrouvant maintenant à la base de l’alimentation occidentale, il est devenu une source d’intolérance et même d’allergie pour plusieurs. La maladie développée par ceux qui ne supportent pas le gluten s’appelle la maladie de céliaque. Étant donné sa mal digestion, l’ingestion de gluten « peut causer des inflammations extrêmement douloureuses du système digestif [surtout au niveau de l’intestin], provoquer perte de poids, crampes abdominales, diarrhées, anémie, ostéoporose, problèmes de croissance chez les enfants […] ». Ce n’est donc pas très gratifiant de se dire intolérant au gluten, surtout lorsque ce n’est en fait pas le cas.

 

Les modes alimentaires


Suivre des modes alimentaires comme celle du « Sans gluten » n’est pas sans conséquence. Même si selon certains elle fait des miracles, il est important de se renseigner comme il se doit avant de s’y lancer corps et âme. Notons que le gluten n’est, à la base, pas mauvais. Malgré le fait qu’il n’est souvent pas facile à digérer, l’enlever totalement de son alimentation alors que nous le tolérons peut avoir des effets négatifs. Comme pour ceux et celles qui désirent adopter un régime végétarien ou végétalien, il faut penser à aller chercher ailleurs les nutriments que l’on perd en éliminant certains aliments.


Il est vrai que sans être intolérants, plusieurs personnes ont senti un changement dans leur santé et leur mode de vie depuis qu’ils ont entrepris de couper les aliments contenant du gluten. Il est toutefois fortement recommandé de se référer à une nutritionniste pour s’assurer une alimentation équilibrée, sans carence nutritionnelle lors d’un changement de régime.


Enfin, voici une liste (non-exhaustive) d’aliments sans gluten : viandes grillées, légumes frais et secs, fruits, poisson, œufs, lait, maïs, riz, sarrasin, pomme de terre et soja.


Pour conclure, même si certains vous diront le contraire, le gluten n’est pas, pour la majeure partie de la population, un ennemi en soi. Il est seulement important de rester attentif aux signaux que son corps nous envoie et de consulter en cas de doute, de questionnement. Pour s’assurer une bonne santé, n’oublions pas que l’important est une alimentation diversifiée et équilibrée.

 

Sources :
http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/13397-gluten-definition
http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/12/regime-sans-gluten-free-proteine-ble-ennemi-alimentaire-numero-1_n_3070500.html
http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/marie-claude-lortie/201301/25/01-4614933-le-vrai-et-surtout-le-faux-sur-le-gluten.php

Chlorophylle – À savoir!

Avez-vous déjà vu des personnes boire des liquides verts foncé? Ce breuvage vous intrigue?

 

C’est en fait de la chlorophylle liquide, cette même chlorophylle que l’on retrouve dans les plantes, qui leur donne leur couleur verte et qui permet la photosynthèse.

 

chlorophylle-recette-sante

Que fait la chlorophylle sur notre système?

  • Permet de mieux transporter l’oxygène dans tout le corps;
  • Augmente la quantité de globules rouges;
  • Absorbe les toxines dans l’intestin;
  • Aide à combattre la mauvaise haleine;
  • Favorise le transit intestinal;
  • Agit comme antioxydant et anti inflammatoire;
  • Accélère la cicatrisation;
  • Combat l’acidité;
  • Aide au processus digestif;
  • Désintoxique le système intestinal;
  • Régularise le cycle menstruel;
  • Favorise le bon fonctionnement du système musculaire.

 

À savoir sur la chlorophylle

  • Elle est riche en calcium, fer et oligo-élément (zinc, sélénium, vitamines E-C-A-K, protéine, biotine, acide folique, acide pantothénique, chrome, phosphore, potassium et magnésium);
  • À son état naturel (liposoluble), la chlorophylle, concentrée essentiellement dans les légumes verts, est très peu absorbée. Voilà pourquoi il est recommandé de prendre un supplément de chlorophylle liquide;
  • Après ouverture, la chlorophylle doit être conservée au réfrigérateur;
  • Pour s’assurer d’une chlorophylle de bonne qualité, elle ne devrait contenir aucun agent de conservation;
  • Aucun effet secondaire n’a été détecté suite à la prise de chlorophylle.

 

Sources :
http://www.naturessunshine.com/content/ca/misc/brochuresFlyers/ChlorophyllBrochureFR.pdf
http://www.santeaction.ca/_dynamique/revuesPresses01/fichiers/chlorophylle.pdf
http://pensersante.blogspot.ca/2010/04/les-vertus-therapeutiques-de-la.html
http://www.laboiteagrains.com/trucs-et-conseils/les-bienfaits-prouv%C3%A9s-de-la-chlorophylle/

 

Trucs santé – Jour 21 : Légume surprise!

 

Pour terminer le Défi Santé 21 légumes, nous vous exposons aujourd’hui plusieurs trucs santé pour vous aider à continuer de manger quotidiennement des légumes.

Nous ne vous présentons donc pas de légume en cette belle journée ensoleillée. À vous de choisir votre légume du jour! (Pour vous aider, voici une liste (non-exhaustive) : panais, potiron, endive, patate douce, kale, épinard, artichaut, courgette, petits pois, fenouil, citrouille, tomate, aubergine.)

 

10 Trucs santélogo-defi21jours

 

  1. Mettez-les à la vue!

    (On connait le fameux bol de fruits. Ajoutons alors un bol de légumes à ses côtés, tout en faisant attention de bien choisir ses légumes, certains supportant moins bien la chaleur que d’autres.)

  2. Préparez-les d’avance.

    (Lorsque nous arrivons de l’épicerie, prenons tout de suite quelques minutes pour couper les légumes en crudités.)

  3. Consommez des légumes avant les repas.

    (On se fait une belle salade ou une grosse assiette de crudités avant chaque repas de la journée. Sans compter tous les bons nutriments absorbés, cette entrée diminuera notre faim pour le plat principal.)

  4. Pensez aux couleurs!

    (N’oublions pas que plus il y a de couleurs dans une assiette, mieux notre santé se portera. On garni alors notre assiette de plusieurs légumes plutôt que d’un seul.)

  5. Bonifiez vos recettes.

    (Plutôt que de suivre à la lettre des recettes, on se permet de doubler la quantité de légumes, de changer un légume pour un autre qu’on préfère ou carrément d’ajouter des légumes à une sauce, des pâtes ou un mijoté.)

  6. Aidez-vous!

    (Si le temps nous manque, nous pouvons toujours acheter des légumes déjà coupés à l’épicerie.)

  7. Emportez-en avec vous.

    (Comme collation, on opte pour un petit sac de crudités préparées à l’avance.)

  8. Faites-vous plaisir!

    (Tel légume ne nous inspire pas? Ne nous forçons pas à le manger. Choisissons des légumes qui nous font saliver juste en les regardant.)

  9. Pensez au moitié-moitié.

    (On réserve la moitié de notre assiette pour des légumes. Pour ce faire, on remplace le riz et les pâtes par de bons légumes frais.)

  10. Continuez d’être curieux!

    (Une fois par semaine, essayons un nouveau légume ou une nouvelle recette. Briser la routine est nécessaire pour garder la motivation.)

 

trucs-fiche-defi-sante-21-legumes-mini
Vous trouverez ici le document PDF à télécharger
trucs-fiche-defi-sante-21-legumes

 

Sources :
http://www.jaime5a10.ca/fr/trucs/conseils-generaux/page/1
http://www.moietcie.ca/articles/formenutrition/nutrition/10-trucs-pour-manger-plus-de-fruits-et-de-legumes